Cartes papier "Plastic Life" - Photographe Vincent Bousserez

www.vincentbousserez.com

Très jeune, ses années d'ateliers d'arts plastiques lui ont permis d'acquérir le sens de la composition, de travailler les contrastes et la lumière
tout en cultivant " l'instant décisif ".
Sa passion pour les voyages lui a permis de développer et d'enrichir son "troisième oeil".
À 23 ans, au cours d'un séjour de 2 ans au Maroc, il réalisait ses premières photographies avec un vieil Exakta Vectra et son 50 mm.
Il en a rapporté également de nombreux carnets de croquis et aquarelles qu'il exposa en 1996 à l'Espace Broca.

Représenté par plusieurs galeries en Europe depuis 2008, c'est sa série photographique PLASTIC LIFE créée en 2007 qui lui permit de se faire connaitre. Vincent voit des choses que nous ne voyons pas. Un monde à part. Un monde miniature dans lequel de minuscules personnages en plastique vivent au coeur de nos objets du quotidien. Les images de la série PLASTIC LIFE sont parfois poétiques, souvent douce, ou légèrement sarcastique, toujours pleines d'humour.
Vincent raconte comment par chance il a découvert cette vieille boutique de maquettes dans Paris, pleine de trains électriques, de locomotives minutieuses, de mini-camions, petites maisons, arbres miniatures... dans laquelle il est tombé nez à nez avec des centaines de petits personnages en action, hauts de 2 cm, empilés dans leurs boites transparentes : un vieil homme attendait avec sa valise, une mère était assise sur un banc, des scouts étaient en pleine randonnée, un policier examinait une scène de crime... "
J'ai immédiatement pensé qu'il serait intéressant de suggérer des histoires, en sortant ses personnages minuscules de leur monde artificiel pour leur donner vie au coeur du notre. Le premier personnage fut un homme hélant un taxi...
Aujourd'hui il fait partie d'une foule énorme, comme une troupe d'acteurs prêts à donner vie à mes idées." L'écart entre ce qu'ils sont censés faire et ce qu'il faut réellement dans les photos de Vincent donne place à l'humour, le rêve, la nostalgie.
"Je joue avec nous-même, avec nos défauts, notre prétention, et parfois notre arrogance. En fait, j'aime me rappeler que c'est nous qui sommes tout petits, même si nous aimons penser que nous sommes très importants."

Vincent a depuis développé plusieurs séries conceptuelles que l'on peut découvrir en galerie en France, en Grande Bretagne et dans la presse internationale.
PLASTIC BEAUTY, développée depuis 2011, en est la preuve : cette critique de la recherche de la beauté absolue présente des portraits de Barbies dont les tirages sous diasecs sont transpercés de balles de fusil d'assaut, attaqués à l'acide, ou encore brulés au chalumeau... Ces oeuvres photographiques deviennent alors des oeuvres plastiques uniques.
En 2012, c'est la série LES NOUVEAUX PECHES CAPITAUX qui est lancée et en cours de développement. Bousserez crée de nouvelles photos mettant en scène ses fameux petits personnages : scénarios poétiques pouvant se lire comme la dénonciation des travers de notre époque.